version 3

La version 3 de la brodeuse est développée depuis l’été 2016 avec plusieurs objectifs en tête:

  • améliorer la rigidité par rapport à la V2 pour régler les problèmes de vibration et précision à haute vitesse
  • permettre l’adaptation de cadres de broderie du commerce (plus rigide qu’en impression 3D), permettre leur sortie complète et les rendre détachable (rapidement et sans outillage)
  • réduire la hauteur du module et le placer à l’avant pour le rendre adaptable à plus de machines
  • faire gérer automatiquement la vitesse de la machine à coudre par notre l’électronique
  • sortir une première version utilisable (par des novices) du logiciel
  • faciliter les filières d’approvisionnement (limiter les références et trouver des sources fiables et accessibles)
  • limiter le temps et le travail de fabrication (ex: 10h d’impression 3D pour la V2)
  • améliorer l’esthétique
  • améliorer la “fabricabilité” et la “kitabilité” en vue de la sortie de kits “prêt a monter” sur la boutique en ligne de l’electrolab

Pour le moment seule la partie mécanique a subit sa mise à jour, la suite arrive ?

L’impression 3D est très adaptée à du prototypage et était parfaite pour la version 2 mais pour cette V3 les 10h d’impression 3D de la V2 n’étaient pas acceptables. Nous nous sommes donc tourné vers un outil couramment accessible dans les makerspaces (mais récent au lab): la découpe laser.

brodeuse V3La majeure partie des éléments de structure V3 sont découpées dans du PMMA (plexiglass) de 5mm d’épaisseur (ce qui au passage règle aussi le point “améliorer l’esthétique” :p) quelques petites pièces (supports de roulements) étant coupé dans du PMMA de 2mm.

Ces éléments sont collés entre eux pour assurer une rigidité de la structure renforcée par l’utilisation de rails de guidage linéaires de bien meilleure qualité (et d’approvisionnement rapide et fiable) que les axes rectifié de la V2 (rails drylin® de chez Igus).

brodeuse V3 courroieLa rigidité est aussi assurée par un espacement bien plus important des patins des rails et une disposition en triangle sans hyperstatisme pour l’axe z.
Une nouvelle conception du chemin de courroie évite aussi la torsion autour des points d’attache de l’axe Y en les écartant fortement.

L’utilisation des rails Igus permet de surcroît de réduire fortement la hauteur du module (pour permettre le passage du pied de stabilisation présent sur la plupart des machines du commerce en dessous). Sur cette version le tout fait environ 5cm de haut.

brodeuse V3 railsL’axe Y a été étudié pour permettre l’installation d’un adaptateur vers les fixations de cadres du commerce. Nous avons actuellement un adaptateur pour un cadre Brother SA439 dont la surface utile « officielle » est de 5″x7″ (13x18cm) mais d’autres modèles et marques sont bien sur possible.

Une version 3Bis est en préparation avec un boitier intégré pour l’electronique et quelques amélioration surprises

une V3 prometeuse